Turkmenistan

Turkmenistan

Renseignements pratiques

Le guide complet pour préparer votre voyage

Avant de partir, parcourez notre guide voyage

Le Turkménistan, longtemps resté à l'écart du monde occidental, s'éveille de sa torpeur. Le pays accorde au tourisme une place importante et se laisse découvrir timidement par les visiteurs. La richesse culturelle est l'attrait touristique du pays.

Géographie

Le Turkménistan est un pays d’Asie centrale situé au nord de la chaîne de montagnes Kopet-Dag, entre la mer Caspienne et le fleuve Amou-Daria. Le pays a des frontières avec le Kazakhstan et l’Ouzbékistan au nord et au nord-est, avec l'Iran et l'Afghanistan au sud et au sud-est.

La caractéristique géographique la plus significative est le désert du Karakoum qui couvre 80 % de la superficie du pays. La plupart des montagnes du Turkménistan sont inaccessibles. Les vestiges de l'ancienne route de la soie vont de la Chine centrale jusqu'à la côte méditerranéenne, passant par le Turkménistan

Décalage horaire France Turkménistan

+ 3 h en été et + 4 h en hiver.

Population et langue au Turkménistan

Environ 5,3 millions d’habitants répartis entre 85% de Turkmènes, 5% d'Ouzbeks, 4% de Russes et 6% appartenant à d'autres ethnies. Langue : le turkmène est la langue officielle mais le russe est parlé partout et reste la principale langue de communication. Les jeunes commencent à apprendre l’anglais ainsi que le personnel de certains hôtels. Quelques guides francophones accompagnent la plupart des circuits.

Religion au Turkménistan

Majorité de musulmans (90%) et une minorité de chrétiens orthodoxes (9%) qui sont les seules confessions reconnues.

Culture - Us et coutumes au Turkménistan

Le Turkménistan est un pays majoritairement musulman. Ce qui fait qu'en plus des coutumes locales, celles relatives à la culture musulmane sont observées. Pensez à adapter votre comportement et votre tenue vestimentaire aux us et coutumes locaux. Il est d'usage de se déchausser, lorsqu'on entre dans une maison turkmène et la plupart du temps, on s'assoit à même le sol, sur de magnifique tapis.

La particularité du Turkménistan réside dans ses nombreuses fêtes qui donnent lieu à des jours fériés. Certaines de ces fêtes, qui peuvent paraître insolites aux yeux d'un voyageur habitué aux cultures occidentales, sont importantes pour un Turkmène. C'est le cas de la Journée du Cheval, célébré avec des courses d'akhal-teke (race équine locale), de la fête du tapis, de la fête des melons, de la Journée du Bon Voisinage ou de la fête de la Neutralité.L’islam turkmène est traditionnellement tolérant. Aujourd’hui il est plus souvent un élément de l’identité culturelle qu’un véritable engagement religieux. Il est toutefois recommandé d’adopter une tenue (vestimentaire, en particulier) décente et de toujours utiliser la main droite pour prendre la nourriture. Selon la coutume, il est de bon ton de se déchausser mais de garder ses chaussettes et de s'asseoir à même le sol quand on entre dans une maison turkmène. Le pain est un aliment très respecté et offert en signe d’hospitalité : ne jamais le placer à l’envers sur la table ni jeter un reste dans la rue.

Fêtes et principaux événements au Turkménistan

Les fêtes religieuses musulmanes comme le Mouloud (commémoration de la naissance du Prophète), l'Aïd el-Fitr (rupture du jeûne du mois de ramadan), l'Aïd-el-Kebir (la fête du mouton), figurent parmi les événements culturels majeurs du Turkménistan. À cela s'ajoutent les dates commémoratives et les fêtes en l'honneur de la nature. Découvrez quelques-unes de ces fêtes qui méritent le détour :

Le jour de l'An du calendrier grégorien Les Turkmènes fêtent allègrement le nouvel An du calendrier grégorien.

Le jour de l'An orthodoxe L'Épiphanie orthodoxe est une fête importante pour la communauté orthodoxe de Turkménistan.

Le Navruz ou le Nevruz Le Nouvel An Persan Norouz est célébrée par les Turkmène pour marquer le retour du printemps et le renouvellement de l'année.

La journée de l'eau Chaque premier dimanche du mois d'avril, les Turkmènes se réunissent pour célébrer la Journée de l'Eau.

La journée du cheval Chaque dernier dimanche du mois d'avril, les passionnés de chevaux se réunissent pour admirer les courses d'akhal-teke, une race équine qui fait la fierté des Turkmènes.

La fête du Tapis Célébrée avec ferveur par les Turkmènes, la fête du Tapis qui a lieu chaque dernier dimanche du mois de mai, est une vraie fête nationale.

Hébergements.

Les offres d'hébergement touristique au Turkménistan sont relativement limitées, état donné que le pays est une destination touristique peu connue.

Le parc hôtelier compte quelques établissements de luxe, prisés par les hommes d'affaires, venus du monde entier. Sachez que les hôtels au Turkménistan appartiennent à l'État ou sont gérés par des sociétés étrangères agrées par l'État. Du coup, pour ne pas avoir de problèmes avec l'État, mieux vaut éviter la petite hôtellerie privée qui n'est pas officielle.

Puisque le Turkménistan est un pays relativement fermé, les contacts entre la population locale et les étrangers sont plutôt limités. De plus le fait d'héberger un voyageur est interdit par la loi, du coup, il n'y a pas officiellement de maisons d'hôtes au Turkménistan.

La meilleure période pour voyager au Turkménistan

Le climat continental et aride du Turkménistan se traduit par la succession de quatre saisons bien distinctes. L'hiver est froid et sec, avec une présence modérée de neige sauf dans le nord où les températures sont très basses. Le printemps signifie retour du beau temps, suivi de l'été, relativement chaud, surtout dans les déserts. Puis il y a l'automne, assez court, caractérisé par la baisse rapide des températures.

Ainsi la meilleure période pour voyager au Turkménistan dans son ensemble s'échelonne sur deux périodes : le printemps (entre avril et juin) et l'automne (de septembre à début novembre), lorsque les températures sont les plus agréables.

Cuisine au Turkménistan

La table turkmène rappelle celle des pays voisins, mais elle a aussi ses spécialités. Le plov (riz pilaf, mouton, épices, raisins secs) très répandu, est un plat que l’on retrouve partout en Asie Centrale. Tout comme la chorba, la soupe aux multiples variantes (mouton souvent, pommes de terre, oignons, nouilles, haricots, pois…). Et les brochettes de viandes grillées sont omniprésentes. Les feuilletés, farcis et autres petits pâtés sont un héritage turc. On consomme aussi des mantys, sorte de raviolis et des laghman (pâtes). Quant à la dograma, elle est spécifiquement turkmène : mélange de pain émietté, d’oignon émincé et de mouton bouilli, c’est un plat de pasteur, que l’on prépare pour les fêtes. Autre particularité, le poisson, d’eau douce ou d’eau de mer (le Turkménistan à une façade sur la mer Caspienne), il est souvent fumé : esturgeon, hareng, sandre, silure, mulet, carpe… Le pain (tchorek, cuit dans un four d’argile) est l’objet d’un respect particulier, souvent associé à l’oignon. On mange aussi beaucoup de fruits, les melons du pays étaient déjà renommés dans l’Antiquité. L’eau du robinet étant impropre à la consommation, lui préférer l’eau minérale en bouteille, ou du thé vert ou noir, ou encore le tchal, une boisson traditionnelle rafraîchissante de lait de chamelle. Ou bien des sodas, de la bière russe ou de la vodka turkmène. Le pays produit aussi un peu de vin (régions d’Achgabat, de Mary…).

Transports

L’état du réseau routier est disparate et le respect des règles de conduite très aléatoire. Il est dont vivement recommandé de ne pas louer de voiture et d’utiliser les services d’un chauffeur local, en voiture ou en minibus.

Le Turkménistan est desservi par des vols internationaux qui atterrissent à Achgabat. Les voyageurs viennent des pays européens occidentaux comme l'Allemagne (Francfort), l'Angleterre (London) ; des pays de l'Europe centrale comme la Pologne (Minsk), l'Ukraine (Kiev), la Russie (Saint-Pétersbourg, Moscou), le Kazakhstan (Almaty) ; des pays du Moyen-Orient comme les Émirats arabes unis (Abu Dhabi, Dubaï), la Turquie (Istanbul) ainsi que des pays d'Asie tels que l'Inde (New Delhi, Amritsar), la Thaïlande (Bangkok), la Chine (Beijing).

Les passionnés de roadtrip peuvent emprunter le réseau routier qui relie le Turkménistan à ses voisins immédiats. Il suffit d'avoir tous les papiers en règle pour pouvoir passer la douane sans encombre. Ainsi, vous pouvez venir en voiture au Turkménistan, depuis le Kazakhstan, l'Iran, l'Ouzbékistan et l'Afghanistan. Mais il vaut mieux se tenir au courant de la situation géopolitique de la région avant d'entreprendre ce type de voyage. D'autant plus que des prescriptions spéciales et des dispositions douanières restrictives régissent l'entrée dans le pays en voiture.

Des lignes ferroviaires connectent le Turkménistan à ses voisins tels que l'Ouzbékistan, le Kazakhstan, l'Iran, mais il n'y a pas de trains passagers. Alors il vaut mieux ne pas considérer cette option.

De même, les bateaux qui partent d'Azerbaïdjan (Bakou) pour le Turkménistan (Turkmenbasy, anciennement Krasnovodsk) sont des bateaux cargos qui ne transportent pas de passagers.

Le déplacement à travers le territoire Turkmène peut se faire en voiture, en autocar ou en avion et aussi en bateau. De nombreux vols intérieurs relient les villes turkmènes comme Mary, Turkmenbaşy (Krasnovodsk), Daşoguz, à la capitale Achgabat. Sachez aussi que le fleuve Amou-Daria et le Canal de Karakoum constituent en partie des voies fluviales navigables et desservent de nombreuses localités.

Des lignes ferroviaires relient quelques grandes villes turkmènes entre elles, comme c'est le cas de la ligne Achgabat-Turkmenbaşy et de la ligne Mary-Turkmenabat. Cependant, à cause de la lenteur des trains, les gens préfèrent l'avion.

Dans la plupart des grandes villes turkmènes le transport urbain est assuré par les taxis et les lignes de bus urbains.

Achats

Surtout sur les marchés, celui d’Ashgabat étant l’un des plus pittoresques d’Asie centrale (jeudi, samedi et surtout le dimanche avec le marché aux bestiaux ) et dans les bazars ou les petites échoppes des villages, vous trouverez de la soie, des étoffes, de beaux bijoux d’argent souvent incrustés de pierres dures et, bien sûr, le telpek, l’impressionnant chapeau traditionnel en laine…Mais la grande spécialité reste les tapis (autorisation d’exportation et taxe à prévoir au-delà de 1m²).

Communications

Téléphoner : de France vers le Turkménistan, composer 00 + 993 + indicatif de la ville + numéro de votre correspondant. Du Turkménistan vers la France, composer le 8 + 10 + 33 + numéro de votre correspondant à 10 chiffres sans le 0. Couverture GSM médiocre, les communications sont difficiles hors de la capitale.

Quelques cybercafés à Achgabat, mais les accès Internet sont contrôlés et restreints.

Ecrire : compter au moins 2 à 3 semaines pour l’acheminement de votre courrier vers l’Europe

Pourboires

Au Turkménistan, la pratique des pourboires est répandue et attendue par vos guides et chauffeurs. Elle ne doit pas être perçue comme une contrainte, mais comme une récompense pour un service rendu. Son attribution et son montant sont laissés à votre appréciation, c'est pourquoi nous ne l'intégrons pas dans nos prix. A titre indicatif, dans le cadre d’un voyage individuel, nous vous suggérons de prévoir entre 4 € et 6 € par jour et par voyageur pour le guide et 2 à 4 € par jour et par voyageur pour le chauffeur. Dans le cadre d'un voyage en groupe prévoir entre 2 € et 4 € par jour et par voyageur pour le guide et 1 à 2 € par jour et par voyageur pour le chauffeur.

Adresses utiles

Ambassade 

13 rue Picot

75016 Paris

Tél : 01 47 55 05 36

Service des visas ouvert uniquement le lundi et le jeudi.

Formalités pour le Turkménistan

Passeport valable 3 mois après la date de retour en France. Visa obligatoire. On l’obtient auprès du service consulaire de l’ambassade (2 formulaires à remplir) sur présentation du passeport et de 2 photocopies des 4 premières pages du passeport + 2 photos d’identité + la lettre d’invitation fournie par l’agence locale après confirmation des réservations ( délai d'obtention 2 à 3 semaines )+ une attestation de voyage ET une attestation d’assurance rapatriement couvrant toute la durée de votre séjour.

Attention : 2 photos d'identité supplémentaires et 12 dollars US en cash vous seront demandés au passage de la frontière.

Santé

Aucun vaccin requis. Infrastructures sanitaires précaires, emporter vos traitements médicaux personnels et prévoir de quoi contrer facilement rhume, migraine, ou troubles gastriques, le cas échéant et une petite trousse à pharmacie. Attention au soleil pendant l’été : prévoir chapeau, crème solaire et lunettes adaptées.

Argent au Turkménistan

L’unité monétaire est le nouveau Manat = TMT.

Préférez les Dollars US à l’Euro pour le moment et de préférence en petites coupures récentes et en bon état. Cartes de crédit (Visa et MasterCard) acceptées uniquement dans la plupart des hôtels et chez certains commerçants. On peut retirer de l'argent liquide au comptoir de quelques banques seulement, ouvertes en semaine de 9 h à 17 h. Il n’existe que quelques distributeurs de billets dans la capitale à Achkhabad.

Faire sa valise

En général, un seul bagage en soute de 20 kg par personne est accepté par les compagnies aériennes sur les vols internationaux (en classe économique). La franchise bagage différant néanmoins d’une compagnie à l’autre, merci de vous référer à votre billet électronique (e-ticket) ou à votre reçu d’itinéraire avant le départ.

Adapter votre garde-robe à un climat continental désertique : hiver rigoureux et été très chaud avec de faibles précipitations. Même quand le soleil est très chaud, les nuits peuvent être froides et les matinées fraîches. Au printemps, températures douces pendant la journée. Dans tous les cas, vêtements décontractés, cotonnades et blouson léger, un bon pull et une écharpe pour le soir et la nuit, une paire de chaussures de marche confortables et… un jogging pour les éventuelles nuits sous la yourte ou chez l’habitant, où papier toilette, lingettes et lampe de poche peuvent être les bienvenus. Piles de rechange vivement conseillées pour vos appareils. 

Electricité au Turkménistan

Voltage de 220 volts.

Vérifiez si un adaptateur est nécessaire ou prévoyez un adaptateur universel.

A lire, à voir

Romans, récits historiques et essais 

L’Empire des Steppes de René Grousset

La rumeur des steppes de René Cagnat - Payot

L'Asie centrale : histoire et civilisations de Jean-Paul Roux - Fayard

Beaux livres

Les arts de l'Asie centrale sous la direction de Pierre Chuvin - Citadelles et Mazenod

Asie Centrale, les fils de Tamerlan, Turkménistan, Ouzbékistan et Kazakhstan - Alain Chenevière -Vilo

Guides touristiques 

Asie Centrale - Lonely Planet 

Guide / Asie Centrale Olizane / Asie Centrale Petit Futé / Asie Centrale Marcus.

Atlas des peuples d’Orient - Jean Sellier et André Sellier - La Découverte

Cartes 

Central Asia - Gizi Map 

Asie Centrale de Freytag and Berndt couvrant aussi Ouzbékistan, Kirghizstan, Tadjikistan et Kashgar(Chine).

Idées voyages au Turkménistan

Paysages et nature

Le désert de Karakoum avec des oasis le long des frontières, la réserve naturelle de Kougitang avec ses montagnes et ses canyons, le massif du Gand Balkan : voila les divers panoramas du Turkménistan, à la fois désolé et fascinant.

Visite, Musée et Patrimoine

La capitale Achgabat, les antiques cités de Merv et Kounia-Ourguentch et le site archéologique de Gonour Depe, dans l’oasis de Margiana, sont des sites à visiter. Assister à l’illumination des cratères de gaz de Darvaza est un événement inoubliable pour les touristes.

Plages et baignade

Les stations balnéaires d’Avaza offrent des magnifiques lieux de baignade. Les activités sur les côtes de la mer Caspienne raviront les enfants.

Sport

Pouvoir monter les légendaires chevaux akhal-téké pour la randonnée est une activité sportive exaltante.

Important à savoir

Le Turkménistan est un pays relativement fermé. Du coup, les étrangers qui résident plus de trois jours au Turkménistan doivent déclarer leur arrivée et leur départ auprès du Bureau d'État pour l'enregistrement des citoyens étrangers (OVIR). Lors d'un voyage avec plusieurs étapes, les voyageurs doivent se faire enregistrer à chaque endroit auprès de l'OVIR local.

Que voir au Turkménistan : les incontournables

Le Turkménistan, préservé du tourisme de masse, recèle de superbes trésors culturels et naturels, qui ne demandent qu'à faire des heureux parmi les passionnés de voyage. Certains sont devenus des sites à voir absolument.

Les amateurs de tourismes urbains et de découvertes culturelles se plairont à déambuler dans les rues d'Achgabat, la capitale turkmène qui est aussi l'une des villes les plus fermées au monde. C'est également tout près d'Achgabat que l'on peut découvrir les ruines de Nisa, l'une des premières capitales de l'Empire Parthes.

Toujours sur le registre des sites incontournables pour son intérêt historique, Merv qu'il ne faut pas manquer de visiter est une ville située non loin de Mary. Elle est connue pour ses monuments architecturaux tels que le Sultan-Kala, Kala-Gyaur, Erk-Kala, Kala-Abdullakhan et Bayramalikhan Kala qui lui ont valu son inscription sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO.

À ne pas rater non plus : le site archéologique de Gonur Depe. Cet ancien centre de civilisation Margush ou Margiana fascine par ses vestiges de palais fortifié, d'un temple et d'une nécropole immense.

Si la nature vous fascine, alors offrez-vous l'opportunité de découvrir le désert de Karakoum avec ses sites fascinants comme le canyon de Yangykala ou encore la fameuse « Porte de l'enfer » de Darvaza, le cratère embrasé de 70 m de diamètre. Ce site n'est pas un site naturel, puisque la formation du cratère est le résultat d'accident de forage et que pour éviter que le gaz se propage de façon anarchique dans les environs, les scientifiques y ont mis le feu. Et depuis, le feu perpétuel du cratère fascine les visiteurs depuis une quarantaine d'années.

Idées d'itinéraires au Turkménistan

Dans le but de profiter au maximum du voyage au Turkménistan, mieux vaut prévoir un séjour d'une semaine ou plus. Voici quelques idées d'itinéraires pour mieux découvrir le Turkménistan.

Une semaine au Turkménistan : les trésors culturels turkmènes

Commencez par la visite de la ville d'Achgabat, la porte d'entrée par la voie des airs. Prenez le temps de visiter les vestiges de la forteresse parthe de Nisa, puis, partez en fin de journée pour la ville de Daşoguz Consacrez une journée à la visite de la ville, puis prenez la route qui mène vers Kunya-Urguench, l'ancienne capitale de l'Empire du shah de Khwarezm où se trouvent de nombreux sites incontournables tels que le Mausolée de Turabeg Khanum, le Minaret Kutlug Timur, le Mausolée du sultan Tekesh, le Mausolée d'Arslan. Prenez la route du désert de Karakoum en fin de journée pour pouvoir admirer le cratère embrasé de Darvaza qui dévoile toute sa splendeur dans la nuit . Revenez sur Achgabat par la route, tout en prenant le temps de vous arrêter pour admirer le cratère d'eau turquoise et le cratère de boue se trouvant sur votre route. Continuez ensuite sur la ville de Mary, point de passage pour la ville de Merv . Consacrez le jour suivant à admirer le site archéologique de Gonur-Dépé, puis à visiter Merv, la plus ancienne des cités-oasis de la Route de la Soie, connue pour ses nombreux monuments architecturaux tels que le Sultan-Kala, Kala-Gyaur, Erk-Kala, Kala-Abdullakhan et Bayramalikhan Kala, avant de retourner à Mary . Revenez ensuite à Achgabat, d'où vous allez prendre le vol du retour.

10 jours au Turkménistan : au cœur du désert de Karakoum

Commencez votre périple par la visite de la ville d'Achgabat. Le lendemain, prenez la route de Kopet-Dag en direction des Montagnes de Lune . Consacrez la journée suivante à la visite des sites incontournables de la côte de la mer Caspienne : Balkanabad, le volcan éteint Boyadag Pusila et la ville de Hazar, l'ancienne ville de Cheleken. Continuez votre escapade avec la découverte des falaises côtières de Garabogaz, puis celle du canyon Yangisuw. Prenez ensuite la route qui mène vers le canyon Yangykala. Réservez une journée pour une découverte culturelle, à visiter les villages du désert Balishem . Continuez de nouveau sur Darvaza, pour y admirer la fameux « Porte de l'enfer » en prenant soin de passer par les falaises d'Akchagaya . Après une nuit dans le village de Darvaza, prenez la route pour Achgabat . Faites un dernier tour de la ville avant de vous envoler vers d'autres horizons.

 

Voir notre circuit combiné avec le Turkménistan:

 

Combiné Ouzbékistan, Turkménistan — Aux confins de l’Asie Centrale — 20 jours