Kirghizstan

Kirghizstan

Renseignements pratiques

Le  guide complet pour préparer votre voyage

Kirghizistan… un grain de beauté caché sur la Route de la Soie

Ce pays s’étend entre la Chine et l’Asie centrale et a quelques hautes montagnes. Cette zone autour de Tian Shan est un excellent pays et comprend une vaste variétés des cites du désert aux forêts vertes et du glacier jusqu’aux régions rurales. La plupart des voyageurs considèrent le Kirghizistan comme le plus attirant, accessible et bienveillant des pays de l’Asie centrale puisque qu’il contient le Tian Shan central et le niveau Alay du Pamir, des montagnes sublimes en Asie centrale.

Geographie : 4,7 millions d’habitants. 200 000 km., soit 5 fois la Suisse mais les altitudes y sont nettement superieures (Pic Pobedy : 7 439 metres d’altitude, Pic Lenine : 7 134 metres d’altitude). 95 % du territoire est montagneux dont 30 % depassent les 3 000 metres. 6 500 km. de glaciers. La plus grande partie de la population du Kirghizstan vit dans la vallee de Ferghana au sud du pays, le reste est regroupe principalement autour de la capitale Bishkek et sur la rive nord du lac Issyk Koul. Le Kirghizstan est delimite par la Chine, le Kazakhstan, l’Ouzbekistan et le Tadjikistan.

Population et langue au Kirghizistan

Le Kirghize est la langue officielle depuis l’indépendance, mais dans la pratique est encore souvent parlé le russe dans le commerce et l’administration. De plus en plus de jeunes apprennent l’anglais ainsi que le personnel des hôtels.

Economie : Le Kirghizstan ne possede que 7 % de terres cultivables demandant une irrigation importante. On y cultive le coton, le tabac, le chanvre, le ble, l’orge, des fruits et legumes ainsi que des plantes fourrageres pour l’elevage des brebis a toison fine et des chevaux de race.

Us et coutumes au Kirghizistan

De culture nomade, les kirghizes sont très accueillants. N’oubliez pas d’ôter vos chaussures, mais de garder vos chaussettes, avant de pénétrer dans la maison ou sous la yourte s’ils vous invitent à partager le thé, le kumis, lait de jument fermenté ou la vodka. Attention tout verre vidé sera aussitôt rempli à nouveau! Sur les routes, pas de radar, mais parfois des policiers ou des militaires qui arrêtent les véhicules pour verbaliser et … encaisser l’amende. Ne jamais les prendre en photo. Par contre, même s’il est plus poli de demander avant de les photographier, les kirghizes poseront toujours avec fierté et le sourire. Dans les familles de culture musulmane, toujours utiliser la main droite pour prendre la nourriture. Le pain est un aliment très respecté et offert en signe d’hospitalité : ne jamais le placer à l’envers sur la table ni jeter un reste dans la rue.

Décalage horaire: + 4 h en hiver et + 3 h en été.

Cuisine

La cuisine kirghize est l’héritière de celle des nomades. Le plat national est le plov, commun à toute l’Asie centrale : du riz sauté agrémenté de viande de mouton, de carottes et de variantes locales (ail, pois chiches, raisins secs…). La spécialité des nomades est le beshbarmak :de la viande de cheval cuisinée avec des pommes de terre, des pâtes et des oignons. Dans les petites tchaïkhanas ou sur la route, on vous servira souvent des chachliks : brochettes de viande de mouton ou de bœuf et de gras accompagnés d’oignons et de vinaigre blanc. Les mantys sont de gros raviolis farcis de viande et d’oignons, qui se cuisinent à la vapeur ou se font frire. Les laghmans, très courantes dans les bazars, sont des nouilles agrémentées de légumes et de viande. Elles se mangent en soupe ou, plus rarement, sautées. Les samsas sont des beignets de viande frits communs à toute l’Asie centrale. Au Kirghizistan, ils existent également fourrés au fromage. Tous ces plats s’achètent dans les bazars pour des tarifs très modiques.

Dans les bazars de l’est du pays, à la frontière avec la Chine, vous pourrez déguster une spécialité dungan : l’ashlyanfu, des pâtes gélatineuses assaisonnées d’herbes et de piment qui se mangent en soupe.

Côté boissons : le thé, vert ou noir, est la boisson incontournable au Kirghizistan. Il accompagne tous les repas. Il est également servi, à différents moments de la journée, pour accueillir les visiteurs ou simplement faire une pause. Le kumiss est la boisson nationale et également la terreur des touristes. Ce lait de jument légèrement fermenté est fabriqué au printemps et se consomme toute l’année.

Legs soviétique oblige, on trouve également beaucoup de vodka, particulièrement lors des fêtes et repas de mariage. Les kirghizes sont également amateurs de bières et possèdent leurs propres marques comme la Sibirskaïa, qu'on trouve en bouteille dans tout le pays et à la pression dans quelques bars des principales villes. Une version locale et plus traditionnelle de la bière, le bozo, est également préparé par de nombreuses familles. Très légèrement alcoolisée, elle est fabriquée à base de grains de mil.

Achats au Kirghizistan

Dans les bazars ou les petites échoppes des villages et parfois même chez l’habitant : des tissus colorés, des tapis de feutre rebrodés de motifs façon patch-work, de nombreux articles en laine bouillie : pantoufles, sacs, pochettes…, des plats, récipients et harnachements en cuir typique du monde nomade… et le chapeau traditionnel ak kalpak (feutre blanc agrémenté de motifs brodés noirs).

Communications

De France : 00 + 996 suivi du numéro du correspondant incluant le code de la ville. Du Kirghizstan : 00 suivi du code du pays (33 pour la France). Vous pouvez recevoir vos messages sur vos portables dans la plupart des villes. De très nombreux hôtels et guest-houses sont reliés à Internet.  Bureau de poste dans chaque ville mais compter au moins 10 jours pour l’acheminement de votre courrier vers l’Europe.

Pourboires

Au Kirghizstan, la pratique des pourboires est largement répandue et attendue par vos guides et chauffeurs. Elle ne doit pas être perçue comme une contrainte, mais comme une récompense pour un service rendu. Son attribution et son montant sont laissés à votre appréciation, c'est pourquoi nous ne l'intégrons pas dans nos prix. Nous vous suggérons toutefois de prévoir : pour les voyages en groupes, 3 à 5 Euros par jour et par voyageur pour le guide-escorte vous accompagnant pendant toute la durée de votre voyage et 2 à 3 Euros par jour et par voyageur pour le chauffeur; en voyage individuel, environ 4 à 6 Euros par jour et par voyageur pour le guide (qu'il s'agisse d'un guide local sur une étape ou d'un guide-escorte vous accompagnant pendant toute la durée de votre voyage) et 2 à 4 Euros par jour et par voyageur pour le chauffeur.

Préparez votre voyage

Adresses utiles

Consulat / Ambassade / Office de Tourisme : pas de représentation en France. Le Kirghizistan est représenté en France par le Kazakhstan au Consulat : 59 rue Pierre Charron 75008 Paris ; téléphone: 01 45 61 52 02.

Formalités pour le Kirghizistan

Les Canadiens et les Européens n’ont pas besoin de visa pour visiter le Kirghizistan si le séjour dure moins de deux mois. Cela fait en sorte que cette destination est souvent le point d’entrée pour les autres pays d’Asie centrale autour. Par contre, votre passeport doit impérativement être valable au moins 6 mois après la date de retour.

Santé

Aucun vaccin requis. Emporter vos traitements médicaux personnels et prévoir de quoi contrer facilement rhume, migraine (altitude pouvant dépasser 2.500m et atteindre 3.800 m) ou troubles gastriques, le cas échéant. De nombreuses petites pharmacies (apteka) pourront dépanner. Attention au soleil pendant l’été : prévoir chapeau, crème et lunettes adaptées.

Argent au Kirghizistan

La monnaie nationale est le som KGS échangeable uniquement sur place. Privilégier le liquide en petites coupures (billets seulement). Les euros et les us dollars peuvent être changés facilement à Bichkek dans les bureaux de change, et dans de nombreux hôtels. Change au noir inexistant. Pas de distributeurs. Cartes de crédits peu utilisables et plutôt dans la capitale. 

Faire sa valise

Valise ou sac solide fermant a clef. Pensez a emporter un impermeable ou un coupe-vent. Prevoir des chaussures et des vetements confortables de preference en coton. Dimensions maximales des bagages a main en cabine : 56 x 36 x 23 cm et 5 kg. En général, un seul bagage en soute de 20 kg par personne est accepté par les compagnies aériennes sur les vols internationaux (en classe économique). Certaines compagnies autorisent jusqu'à 30 kg, veuillez vous référer à votre billet électronique (eticket) ou votre reçu d'itinéraire.   Adaptez votre garde-robe à un climat continental caractéristique, renforcé par l’altitude élevée du pays : hiver très rigoureux (il peut neiger à Bichkek jusqu’à fin avril), nombreuses routes d’altitude fermées entre fin octobre et mi-mai; certains cols parfois coupés par des avalanches. Le soleil est chaud mais les nuits froides et les matinées très fraîches : emporter pull et veste de type polaire, écharpe, chaussettes et gants. A partir du printemps, températures douces pendant la journée. Eté chaud mais écarts toujours importants entre le jour et la nuit. Donc cotonnades et blouson léger. Dans tous les cas, vêtements décontractés, une paire de chaussures de marche confortables et… un pyjama chaud ou un jogging pour les nuits sous la yourte où papier toilette, lingettes et lampe de poche peuvent être les bienvenus.

Electricité au Kirghizistan

220 volts partout (l’électricité est le premier produit d’exportation du pays). Prises tripodes dans de nombreux endroits. Piles de rechange pour vos appareils conseillées. Munissez-vous d’un adaptateur universel.

A lire, à voir

Romans historiques - récits de voyages – histoire Des monts célestes aux sables rouges d'Ella Maillart - Payot 

·         La rumeur des steppes de René Cagnat - Payot 

·         Terre des chevaux célestes : Kirghizstan de Jacqueline Ripart - Flammarion 

·         L'Asie centrale : histoire et civilisations de Jean-Paul Roux - Fayard

Reportages – témoignages

·         Par les sentiers de la soie : à pied jusqu'en Chine de Philippe Valéry 

·         La route de la soie en 68 jours de Jean-Christophe Nothias - photos de Serge Potier - Ed. Agnère Vienot

Beaux livres

·         Les arts de l'Asie centrale sous la direction de Pierre Chuvin - Citadelles & Mazenod

Guides

·         Kyrgyzstan (en anglais) First Editions Odyssey Guides / Asie Centrale Olizane / Asie Centrale Petit Futé / Asie centrale Lonely planet

Cartes

·         Asie Centrale de Freytag & Berndt couvrant aussi l’Ouzbékistan le Tadjikistan et Kashgar(Chine).

Questions fréquemment posées (FAQ) à propos du voyage au Kirghizistan

Faut-il un visa pour voyager au Kirghizistan ?

Les Français n’ont pas besoin de visa, pour les séjours de moins de 60 jours. Votre  passeport doit simplement être valide durant la durée de votre séjour. Assurez vous, qu’il a bien été tamponné à ton arrivée sur le territoire.

Combien coûte le vol ?

Le Kirghizistan n’est pas une destination chère, mais il n’existe pas de vol direct. Les vols avec escales sont assurés par plusieurs compagnies. Pegasus, Turkish airlines et Aeroflot sont les plus intéressantes, car elles proposent des escales très courtes : de 400€ à 500€ l’été, en fonction de votre date de réservation.

Quelle est la monnaie utilisée?

La monnaie officielle est la Som Kirghize. 1€= 70 KGS. Les distributeurs vous  proposeront de retirer en KGS ou en $, cependant le KGS est plus simple à utiliser pour les achats du quotidien. Les distributeurs compatibles Visa (type ATM) sont présents exclusivement dans les grandes villes, retire suffisamment d’argent pour pouvoir survivre entre chaque étape en ville.

Quelle langue parle-t-on ?

La langue officielle est le Kirghize. Le Russe vous permettra de communiquer avec tout le monde.

Quelle est la religion ?

Le pays est majoritairement musulman à 80 %, il y a 17 % d’orthodoxes russes et 3% d’autres religions. Toutes les religions sont encore marquées par le chamanisme.

Où se loger ?

Dans les zones les plus touristiques du pays comme Bichkek, Karakol ou la vallée de Ferghana, de petits hôtels privés sont apparus proposant toute une gamme de services.

Sur la rive nord du lac Issyk Kul se sont développés de nombreux établissements de luxe.

Hôtels de luxe

Ils se limitent à Bichkek et à la rive nord du lac Issy Kul. La plupart du temps chers, ils hébergent surtout les hommes d’affaires et les délégations étrangères.

Chez l’habitant, Community Based Tourism Association (CBT)

Le Kirghizistan est un pays très développé du point de vue touristique. Chaque endroit touristique possède son CBT (Community based tourism). L’association CBT, lancée voici plus de 10 ans en partenariat avec une ONG Suisse, a pour but de s'appuyer sur le développement du tourisme pour promouvoir l’activité et les revenus des populations dans les zones reculées du pays. Aujourd’hui, CBT compte plusieurs dizaines de maisons classées de 1 à 3 épis selon le niveau de confort (toilettes et salles de bain dans ou hors de la maison en sont le principal critère).

Camping

Le camping n’est pas vraiment répandu au Kirghizistan, à moins que vous ne veniez avec votre yourte fréquenter les pâturages d’été… Dans quelques guesthouses, un jardin permet de planter des tentes, mais il n’existe aucune zone de camping spécifique.

En revanche, si vous partez en trek dans les montagnes et les zones reculées, rien ne vous empêche de planter votre tente où bon vous semble, à condition de respecter l’environnement et les propriétés voisines de votre campement.

Pour éviter le camping sauvage, vous trouverez néanmoins de plus en plus souvent, en été, des campements fixes tenus par des agences de voyage locales. C’est le cas autour de Karakol, où ont été dessinés de nombreux circuits de treks, mais aussi dans les camps de base du pic Lénine ou du Khan Tengri. Attention à réserver votre place, car en haute saison, les groupes de trekkeurs et d’alpinistes sont nombreux.

Yourte

Impossible de séjourner au Kirghizistan sans passer au moins une nuit sous la yourte. En été, de nombreux camps touristiques sont dressés à Song Kul, à Tash Rabat ou autour du lac Issyk Kul. Le confort est sommaire mais l’expérience unique.

A la montagne, vous avez le choix entre les séjours en yourte et le camping.

Où manger ?

La nourriture au Kirghizistan est bonne et bon marché. Le petit déjeuner est toujours inclus que ce soit dans les guests houses ou les auberges de jeunesses. Les autres repas te coûteront entre 3 € et 10 €, tout dépendra de l’endroit où vous prenez tvotre repas.

Les restaurants à recommander ?

À Bishkek.

– Faiza (pas cher, bon, rapide, toujours blindé, il faut parfois attendre, mais ca vaut le coup)

– Assorti Bukhara (le meilleur plov de Bichkek)

– Le restaurant de l’hotel Ramada (cuisine libanaise)

– Pur Pur (cuisine georgienne)

– Testo Mesto (raviolis)

– Furusato (japonais )

– Burger House (burger)

– Dolce Vita (vraie pizza italienne)

– Chicken Star (poulet frit de haute qualité, à la coréenne, et autres plats très intéressants et bon pour les végétariens)

– Shaolin (pas loin d’apple hostel, un trés bon vrai chinois avec le meilleur boeuf sauce aigre douce )

Comment rester en bonne santé ?

Le seul vrai risque pour votre santé est la tourista, surtout en montagne. Lorsque vous faites  des randonnées et que vous séjournez dans des camps de yourtes, vous etes  chez des éleveurs. Les cours d’eau alentour sont souillés par les déjections animales. Même si l’eau est claire, elle n’est pas pour autant propre à la consommation. Il est indispensable de la purifier avec une pastille micropur.

L’autre risque est la rage, mais comme dans n’importe quel pays, évitez de caresser les animaux errants. Il y a des moustiques, mais la dengue, le paludisme et la fièvre jaune sont absents du pays.

Quels sont les moyens de transport ?

Il est vraiment facile de se déplacer au Kirghizistan.

En ville: Il existe beaucoup de transports en commun, vous  pourrez vous  déplacer en Minibus appelé Marshrutkas. A noter qu’il n’y a pas d’arrêt pour les transports en commun, il vous  suffit de tendre votre  bras vers le bas pour faire arrêter le bus et monter dedans. Si vous préfèresz le taxi, faites appeler une compagnie de taxi officiel avec compteur, autrement la course en ville se négocie selon la distance. A Bishkek le plus simple est d’utiliser l’application Yandex pour android et Namba taxi pour iphone. Ce sont des applications qui vous  permettent de connaitre le prix à l’avance.

L’avion:

C’est le moyen de transport le plus rapide, si vous souhaitez  vous rendre dans le sud du pays à Osh, sans faire 12h de voiture. Plusieurs compagnies assurent la navette quotidiennement, en moins d’une heure de vol.

Quel itinéraire emprunter, pour voyager au Kirghizistan ?

Il est facile de se déplacer au Kirghizistan, mais cela prend beaucoup de temps. Le pays est composé à 95% de montagne et dispose de peu de routes en bons états et facilement praticables. De fait, il est compliqué de faire un tour du pays. Si vous souhaitez  vous rendre dans les principales villes du pays, vous  serez obligé de faire des allers retours sur Bishkek, ou du moins de revenir souvent sur vos  pas.

Faut-il prendre une assurance ?

Oui, comme pour tout voyage , il faut que vous pensez à être assuré.

Voyager sans assurance peux vous  couter très cher en cas de problème.

ACS propose les assurances les moins chers du marché.

Comment passer la frontière entre le Kirghizistan et l’Ouzbékistan ?

Passer la frontière à Och, vraiment très facile. Côté ouzbek, les douaniers « repèrent » les étrangers et les font passer devant tout le monde. Ils regardent juste le visa et un coup de tampon et voilà. Ils ne demandent rien, ni pour les médicaments, ni de déclarer mes devises.

Recommander  pour une randonnée au lac Song Kul?

Le lac Song Kul offre un cadre idéal pour une randonnée à cheval, si vous voulez connaitre une expérience authentique avec  petits groupes de cavaliers, débutants ou non. Le tout encadré par des guides compétents qui prennent soin des chevaux.

Recommander pour une randonnée à cheval à Sary Chelek?

Sary Chelek c’est une réserve naturelle parfaitement préservée et encore très peu touristique, même en pleine saison. On peut y passer quelsques ( 5)  jours à cheval, incroyables! On peur partir avec vos guides en reservant le camping sauvage. La randonnée de 5 jours à cheval est assez techniques, faites la si vous avez  un bon niveau d’équitation, elle est vraiment incroyable. La randonnée de 3 jours est adaptée au débutant.

Pour ce qui est des randonnées à pied c’est à vous de voir en fonction de votre niveau et des vos expériences .

A EMPORTER AVEC VOUS

  • sac à dos (pour la journée)
  • bananes plates (pour le passeport, la carte de paiement)
  • jean d’équitation
  • pantalon de trek
  • shorts de bain
  • caleçons
  • paires de chaussettes
  • chemises decathlon
  • t shirts
  • débardeur
  • cadenas
  • lampe frontale
  • sweat à capuche
  • Brosse à dent
  • Dentifrice
  • Caméscope
  • adapter USB courant
  • paire de lunettes de soleil
  • paire de lunettes de vue de rechange
  • paire de chaussures de trek
  • paire de basket
  • serviette microfibre
  • gourde
  • boite de micropur
  • boite d’anti diarrhéique

A-t-on facilement accès à internet et à la 3g ?

Le Kirghizistan est l’endroit idéal pour se déconnecter. Déjà c’est à 98% composé de nature et le wifi est assez peu présent. Vous  trouverez  toujours un peu de wifi dans les auberges de jeunesse et certains restaurants mais le débit est faible.

    De France au Kirghizistan : l’indicatif est le + 996 .

    Du Kirghizistan à la France : l’indicatif est le + 33.

Quelle est le meilleur moment pour visiter le Kirghizistan ? Peut on y aller en dehors de l’été ?

La période allant de la mi-juin à septembre est idéale pour profiter pleinement des activités de plein-air du pays. En dehors de ces périodes la randonnée et le camping sont possibles mais les cols sont enneigés et les paysans ont démontés leurs yourtes.

Comment sont les gens ?

Les Kirghizes sont un peuple de nomades vivant dans un milieu montagnard et rude. En tant que voyageur vous rencontrerez  des gens qui se montreront accueillants, chaleureux et honnêtes.

Kirghizistan : Les Incontournables

Le meilleur du Kirghizistan

1. Visiter Bichkek, la capitale du Kirghizistan

C’est en se promenant dans les rues de Bichkek qu’on voit les vestiges de l’union soviétique dans lequel faisait partie le Kirghizistan jusqu’en 1990. On peut ainsi voir les édifices bien carrés, des statues de Lénine et même un avion Mig en face d’un édifice militaire de la capitale.

S’il y a une seule chose à la faire à Bichkek, c’est d’aller se promener dans le bazar de Osh. Dans cet immense marché, on y retrouve vraiment de tout. C’est le temps de faire ses emplettes de fruits secs et de noix pour les treks. C’est aussi l’endroit idéal pour faire connaissance avec les produits locaux et pour se procurer des souvenirs.

2. Faire la randonnée à pied (ou à cheval) entre Kochkor et le lac Song köl

Le lac Song köl est sans aucun doute l’attraction la plus « touristique » du pays et pour cause! Un lac translucide à 3000 mètres d’altitude, entouré de montagnes enneigées, de chevaux qui galopent en liberté et de yourtes, c’est plutôt joli. Bien que le lieu soit touristique, il est possible de retrouver un peu de tranquillité en s’éloignant du campement principal (Baltai-Aral) surnommé « Yurt-vegas ». Il y a effectivement des yourtes installées tout autour du lac. La majorité des touristes qui se rendent au lac Song köl le font en cheval.  Le chemin pour se rendre au lac Song köl est tout aussi intéressant que le lac lui-même. On y croise de nombreux Kirghizes qui y installent leur campement pour l’été. On traverse des vallées toutes plus vertes les unes que les autres jusqu’à ce que les yourtes de Kilemche apparaissent comme une oasis. Bien que les yourtes aient une apparence plutôt « simple » de l’extérieur, elles sont très chaleureuses une fois à l’intérieur. Coussins, couvertures, matelas et parfois petit poêle rendront votre nuit très confortable!

Séjourner quelques jours dans un campement de yourtes permet d’expérimenter pleinement la culture kirghize. C’est le moment d’assister à la récupération du bétail pour la nuit, de participer à la traite, de goûter quelques mets traditionnels et même de faire une séance photo avec les habits traditionnels et le komuz (la guitare traditionnelle).

3. Rencontrer un éleveur d’aigles pour la chasse à Bokonbayevo

Le village de Bokonbayevo n’a pas vraiment d’intérêt par lui-même. Cependant, c’est ici que réside l’un des éleveurs d’aigles pour la chasse.

D’accord, l’activité est un peu clichée, mais prendre quelques photos avec un aigle sur le bras fait grandement plaisir à l’enfant en soi! On peut même assister aux prouesses de chasse de l’aigle en sacrifiant un lapin. Lorsque c’est la véritable saison de la chasse, il est également possible de partir à cheval avec le rapace et ainsi rapporter des lapins, des renards et même des loups!

4. Faire une randonnée dans la vallée de Kök-Jaiyk à partir de Jeti-Öghüz

Plusieurs options s’offrent au voyageur qui se rend au village de Karakol. L’une d’elle est de se rendre en taxi à Jeti-Öghüz et d’y débuter une randonnée dans la vallée de Kök-Jaiyk (la vallée des fleurs). À Jeti-Öghüz, on peut notamment y voir le rocher des « sept bœufs ». C’est une formation rocheuse d’un rouge vif qui contraste avec les pâturages environnants. Le chemin classique est de poursuivre la randonnée à partir d’ici pour se rendre au lac Ala-köl et revenir à Karakol en passant par Altyn Arashan (cela fait une randonnée de 3 jours). Cependant, l’accès au lac Ala-köl en juin est parfois difficile compte tenu des précipitations hivernales. Cependant, si vous visitez le Kirghizistan en juillet-août, n’hésitez pas une seconde à y aller!

5. Se reposer dans les bains thermaux d’Altyn Arashan

De Karakol, on peut également  se rendre jusqu’à Ak-Suu et y débuter une randonnée de quatre heures jusqu’au petit village d’Altyn Arashan. La randonnée en soit n’a rien d’extraordinaire (elle suit une piste de 4 x 4, donc il est possible de s’y rendre en voiture). Cependant, après quatre heures de marche, il est grandement apprécié d’aller se reposer dans les bains thermaux de l’endroit.

Les adeptes d’eau chaude y trouveront d’ailleurs leur compte puisqu’il y a toutes sortes de bains sur place. Il y a ceux dans des petites cabanes dans le village même. Et pour les amateurs de nature, il y a huit petits bains aménagés en pleine nature sur le bord de la rivière Arashan.

6. Se faire bronzer sur les plages de Cholpon-Ata

Avec tous les treks à faire au Kirghizistan, il devient parfois nécessaire de se reposer un peu. L’endroit idéal pour recharger ses batteries est probablement Cholpon-Ata pour ses plages sur le bord du lac Issyk kul. Il  y a des plages au Kirghizistan! Même si le pays n’a pas accès à la mer, on y retrouve de magnifiques plages de sable blanc avec vue sur les montagnes. C’est donc un rendez-vous pour ceux qui aiment se faire bronzer. Pour votre information, la baignade est également possible, mais la température de l’eau pourrait en décourager plus d’un (surtout en juin!).

7. Faire une randonnée dans le parc de Ala-Archa

En seulement 45 minutes en voiture de Bichkek, on peut fuir la chaleur suffocante et le béton de la ville pour rejoindre le parc de Ala-Archa. Au menu, diverses randonnées avec vues sur les montagnes, les chutes et les glaciers du coin.

8. Karakol

Karakol est une ancienne garnison russe à l’est du Kirghizistan. Et surtout bien souvent un incontournable pour qui va au Kirghizistan, principalement pour les supers possibilités de treks aux alentours. Mais Karakol, ce n’est pas que des treks ! La ville en elle-même a beaucoup à offrir pour découvrir le marché au bestiaux, l’église orthodoxe, les spécialités culinaires, les jolies maisons de style russe, ou encore la mosquée Dungan, le tout encerclé de sublimes montagnes au loin.

9. Och

Och c’est la grosse ville du sud du Kirghizistan ! Och est connu pour son bazar à la taille impressionnante. Un endroit que vous ne devriez surtout pas manquer si vous voulez vous une immersion incroyable dans la vie locale. Pour finir la journée en beauté, grimpez en haut du mont sacré Sulaiman Too le soir et profitez d’un coucher de soleil et d’un panorama sur la ville uniques !

10. Arslanbob

Arslanbob est un village ouzbek hyper mignon du sud du Kirghizistan. Très peu touché par le tourisme, le village est encore très authentique. Un vrai bonheur et une vraie plongée dans la vie locale. Surtout si vous choisissez de loger dans un homestay, ce qui est chose facile à Arslanbob. Pour cela, rendez-vous au CBT local ! (Community Based Tourism). L’endroit très vert, simple et parsemé de maisons de terre et de tôles, se prête parfaitement à une balade découverte de la vie locale. Ne manquez pas non plus d’explorer les alentours ! Vous trouverez pas très loin rien moins que la plus grande forêt de noyers au monde ! Et en prime 2 belles cascades et un point de vue. Le tout est faisable en une journée de rando.

11. Assister à une partie de bouzkachi

Pour un dépaysement culturel total, allez voir une partie du « sport national » kirghize: le bouzkachi. Mélange entre le polo et le rugby, ce sport où deux équipes à cheval s’affrontent consiste à apporter la carcasse d’une chèvre décapitée et empaillée dans la zone adverse! Les contacts et les coups de pieds font partie des stratégies pour faire échapper des mains la carcasse tant convoitée dans ce sport. Parfois, il y a aussi des mêlés à l’image du rugby où les cavaliers se poussent entre eux pour récupérer la carcasse au sol. Bref, ce n’est pas doux comme sport!

12. Aller à la rencontre des Kirghizes!

Les Kirghizes sont extrêmement hospitaliers. Un voyage au Kirghizistan sans passer quelques instants avec ses habitants est incomplet. Il se peut cependant que vous ayez quelques difficultés à communiquer. En effet, le Kirghizistan est l’un des rares pays où l’utilisation de l’anglais est souvent inutile. Deux choix s’offrent donc à vous. Soit vous apprenez le russe ou le kirghize avant votre départ, soit vous pratiquez vos mimes!

Voir nos circuits combinés avec le Kirghizstan:

CIRCUIT COMBINÉ OUZBÉKISTAN - KIRGHIZSTAN - CHINE Kashgar- 22 jours

CIRCUIT COMBINE OUZBEKISTAN - KIRGHIZSTAN - KAZAKSTAN - 22 jours

CIRCUIT COMBINE OUZBEKISTAN-KIRGHIZSTAN - 21 jours