Bienvenu en Ouzbékistan!
Au coeur de l’Asie Centrale, un carrefour des civilisations. Carrefour aussi des modes de vie entre les tribus nomades des steppes et quelques-unes des plus anciennes cités sédentaires du monde. Carrefour des religions, à la croisée des influences zoroastriennes, bouddhistes, chrétiennes et musulmanes. Carrefour culturel enfin, tout au long de la mythique Route de la Soie qui reliait la Chine à l’Occident. Les plus anciennes villes de l’Ouzbékistan sont Samarcande (2750 ans), Boukhara (2500 ans), Khiva (2500 ans), Tachkent (2200 ans), Chakhrisabz (2700 ans) et Marguilan (2000 ans). 

Savoir plus sur l’Ouzbékistan

 

 

Kamol Aliev - Marakanda Travel


Le Mot de Kamol Aliev, Directeur,
Guide francophone


Bienvenue sur le  Site Web Marakanda Travel !

J’ai le plaisir de vous présenter le Site Web de notre agence.

Notre mission est de prendre le temps de vous écouter pour ensuite inventer et bâtir le voyage dont vous rêvez, qui sera en harmonie avec votre personnalité, vos désirs, l'émotion du moment, votre expérience du voyage en général et votre budget.

Notre équipe se tient à votre disposition pour vous renseigner et vous aider à mieux préparer vos voyages.

Un accueil et une assistance personnalisée à destination!

Khuch kelibsiz!
Bienvenu en Ouzbékistan!

 


 

 


Uzbekistan Touristic Brand

 


 

Certificate

 

License

Marakanda Travel   /   Ouzbékistan  /   Informations générales  /   Coton en Ouzbékistan

Coton en Ouzbékistan

Le coton fait partie de la vie de chaque ouzbek. Tout le monde est concerné, du moins en ce qui concerne la récolte. Le coton est planté en avril. D'abord sous tunnel plastique, il est dés le mois de mai en plein air et au mois d'aout apparaît la fleur. Celle-ci évoluera ensuite sous la forme d'une coque close. Dés les premiers froids, en général fin septembre, la coque explose et le coton apparaît. La récolte se fait en tirant le coton de la coque qui reste sur place. Dans le coton extrait se trouve les graines qui seront séparées des fibres dans les fabriques et qui serviront à faire l'huile de coton. Au moment de la récolte, toute la population est mobilisée. La cueillette se fait chaque jour, dimanche compris. Les coques ne s'ouvrant pas toutes en même temps, et le coton devant être cueilli rapidement après l'ouverture de la coque, trois ou quatre passages à une semaine d'intervalle environ seront nécessaires pour chaque champ. Les cueilleurs ont un grand sac attaché à la ceinture où ils déposent le coton et qu'ils vont vider dans des chariots à haut bord. On peut souvent rencontrer des groupes d'hommes et de femmes attendant les bus de ramassage, ou les cantines improvisées au bord des routes, ou les samovars pour le thé. Il est impressionnant de voir l'activité dans les champs de coton à cette période car il ya vraiment beaucoup de cueilleurs dans les champs. Sur la route, les tracteurs tirent les chariots et vont les vider dans des entrepôts où le coton sera stocké sur des tas plus hauts qu'une maison.

Personne ne peut situer précisément l’âge du coton, certains lui donnent 7000 ans au vu des fragments de tissus trouvés au cours de fouilles au Mexique, d’autres éstiment que le coton aurait été utilisé pour la première fois au Pakistan trois mille ans avant J.C. Il a été prouvé que la culture, la filature et le tissage étaient pratiques en Inde des 1500 avant J.C. Le coton une variété de cellulose plus ou moins pure, formée par les trois longs et tenus qui enveloppent les graines du cotonnier. Il fait partie d’un ensemble de plus de 700 plantes succeptibles d’être filées. Six seulement sont utilisées dans l’industrie: le coton, le lin, le chanvre, le jute, la ramie et le sisal. Parmi ces fibres végétales, celle du coton est la plus utilisée, en revanche, elle est concurrencée par les fibres d’origine animale( la soie et la laine) et les fibres d’origine synthétique ( le polyster)
Le cotonnier est planté arbustive, appartenat à la famille des malvacées, cultivée surtout dans les zones tropicales et subtropicales. Ses feuilles sont lobées, plus ou moins échancrées. Lisses ou couvertes de polis, suivant les espèces. Les fleurs, à cinq pétales blancs ou jaunes, donnent un fruit, ou capsule, de la taille d’une noix ayant trois à cinq loges. Les graines, niures, et brillantes, se situent à l’interieur de cette capsule. Elles portent en surface de longs poils qui constituent la fibre de coton, ou soie. Le cotonnier est cultive non seulement pour sa fibre qui est utilisee pour la confection de vetememts. Mais encore pour ses graines qui produisent des produits derives tres recherches( tourteau, huile).

La plupart des cotonniers sont des hybrides issus du croisement entre dufferents especes.

Le coton se classe suivant la longueur des fibres:

  • les varietes donnant des fibres courtes (inferieures à 25 mm) et les moyennes ( de 25 a 32 mm) réprésentent 90% de la production mondiale;
  • les variétés donnant des fibres longues (superieures à 32 mm) sont très recherchées et appreciées mais ne réprésentent que 10% de la production mondiale. Ces fibres produiront des fils plus resistants.

Le cotonnier préfère les climats chauds. Sa multiplication s’effectue par semis ; des que les conditions climatiques sont favorables ( de mars a mai). La culture est mecanisee: on utilise tracteurs et semoirs. Les plantes fleurissent deux à quatre mois après les semis. Ce tarvail effectue, la recolte a lieu en septembre. La recolte necessite beaucoup de main d’oeuvre.Le rendement moyen mondial est d’environ 550 kg de coton-fibre par hectare, en Ouzbékistan 817 kg, en Israel 1667 kg.

Le coton – graine subit un premier triage qui a pour but d’eliminer le coton- graine prevenant des capsules. Un battage eventuel en usine separe le coton- graine des autres elements des capsules qui ont pu etre ramasses en meme temps. On procede ensuite a l’egrenage du coton au cours duquel on separe les fibres des graines.

Les graines serviront à la reproduction ou seront transformées. On separe alors l’enveloppe dure des graines (coques), les courts residus de fibres qui y sont attaches ( linter), une huile(utilisee en alimentation) ou en savonnerie et un tourteau dont on tire une farine tres nutritive, qui convient pour l’alimentation animale. Les fibres sont soumises a un courant d’air (soufflerie) pour reduire la proportion d’impuretes (feuilles). Elles son classees par qualite et sont finalement comprimees à la presse hydraulique en balles cubiques cerclees de fer pour l’organisation du transport maritime.. Sur 100 kg de coton-graine, on obtient 30 a 44 kg de fibres pressees en balles 217,7 kg. Ces balles sont classees selon des normes precises en fonction de leur utilisation future: jeans, bonneterie, coton hydrophile, ouate, feutre, toiles. Elles se conservent entre 2 et 10 ans selon le degre d’humidite. Les Etats Unis représentent 20% du marché. Chine- Etats Unis-Inde-Ouzbékistan-Pakistan-Brézil

La fibre sert à fabriquer:

  • dans l’industrie textile: des vétements, du linge de maison;
  • dans l’industrie pharmaceutique: coton hydrophile, ouate, coton iodé;
  • dans l’industrie chimique: explosifs-nitro cellulose

Les graines fournissent des tourteaux – nutrition animale et la fertilisation des sols en matière organique, fabrication d’une huile alimentaire.